La guerre, tout un poème Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Quoi de plus beau qu’une guerre? Sans même parler du magnifique potentiel économique qu’elle représente – l’industrie de l’armement tourne à plein régime et l’on pourra ensuite reconstruire, car comme chacun le sait, «quand le bâtiment va, tout va». Sa beauté est tout artistique. C’est l’exaltation du corps en tension. Que de belles statues on pourra ériger! C’est le génie des stratèges militaires. Que de manuels on pourra écrire! C’est la lutte éternelle du Bien contre le Mal, de la liberté contre la tyrannie, de la justice contre l’obscurantisme. Quels beaux récits on en tirera!

    Il y a même un art de la guerre, olympiade dont on fait des légendes et des vers. Avec un peu de distance dans le temps ou dans l’espace toutefois. Parce que les vers, quand on la vit, la guerre, ils mangent des cadavres plus qu’on ne les déclame. Si l’on veut à tout prix voir une beauté dans la guerre, ce doit plutôt être celle que Baudelaire voyait dans les charognes. Parce que les envolées lyriques ne résistent pas plus aux balles que les corps. Nos reporters dans l’oblast de Donetsk et à Orikhiv n’en ont pas ramené de la poésie: la guerre est prosaïque. Des personnes s’y vantent d’avoir pris des vies, d’autres de rechercher l’aventure; certaines racontent leurs souffrances, leur inquiétude, l’incertitude.

    Les envolées lyriques ne résistent pas plus aux balles que les corps.

    Ce n’est pas un tableau dans lequel on aimerait vivre. Les toiles aux héros musculeux qu’on en tirera seront éloignées de la réalité. Celle-ci correspond bien plus au Bardamu de Céline qui «tout à fait lâche […] refuse la guerre et tout ce qu’il y a dedans». Et au Ludo de Romain Gary qui n’a pas très envie de mourir. Non, il n’y a pas de poésie dans la guerre, et pas de beauté non plus. Si l’on en trouve dans les zones de combat, elles apparaissent dans tout ce qui s’oppose à la guerre: les soins, le dévouement, l’entraide, l’écoute, l’espoir, l’espérance – bref, tout ce qui porte la vie. Deux années de combats en Ukraine et quelques mois d’«opération spéciale» à Gaza ne les ont pas anéanties. Combien de temps pourront-elles encore résister?

    Articles en relation


    La paix, et une bonne

    Le problème des guerres c’est qu’elles finissent par finir. Il faut alors gérer les antagonismes, souvent préexistants, que l’on a exacerbés. Or ce que nous vivons à l’échelle de nos querelles personnelles vaut en géopolitique: il est aisé de se déchirer, il est malaisé de se réconcilier. La paix qu’il faudra conclure avec la Russie sera difficile. Il faudra réconforter les victimes de trop d’horreurs sans conforter l’agresseur dans ses prétentions. Le placer face à ses responsabilités – mais sans l’humilier, préconisait il y a deux ans le président français.


    Le bien peut être injuste

    Le pape a donc dérapé. Encore. Ce bougre de François a à nouveau défendu la vie (mais où s’arrêtera-t-il?). Pas par obscurantisme, cette fois – ce n’était pas une critique de l’avortement ou de l’aide au suicide. Mais par poutinolâtrie: il a souhaité que l’Ukraine ait «le courage d’agiter le drapeau blanc».


    Ukraine: les visages de la guerre

    Le 24 février 2022, Vladimir Poutine lançait l’«opération spéciale» visant à «dénazifier» l’Ukraine, guerre que les Ukrainiens nomment «l’invasion à grande échelle». Dans le Donbass, où la confrontation dure depuis dix ans, volontaires locaux et étrangers défendent le drapeau jaune et bleu.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Les signes ne trompent pas

    28-05-2024

    Les signes ne trompent pas

    «Ave, ave, ave Maria», sonne à chaque heure la cloche de la basilique de l’Immaculée Conception. Dans le sanctuaire vont et viennent des Romands (pages 4 à 6), des Indiens...

    Pour la centième fois à Lourdes

    28-05-2024

    Pour la centième fois à Lourdes

    Près de 1800 personnes se sont confiées à la Vierge à Lourdes (F) du 19 au 25 mai à l’occasion du 100e pèlerinage interdiocésain de Suisse romande. Malades, hospitaliers, prêtres...

    Portrait de l’Echo: Raffaela Morard-Passera

    28-05-2024

    Portrait de l’Echo: Raffaela Morard-Passera

    A Lourdes, les malades peuvent compter sur la présence bienveillante des hospitaliers et d’infirmières, ainsi que de médecins. Dont Raffaela Morard-Passera qui était présente à la Pentecôte, lors du pèlerinage...

    Energie: «Tout est problématique»

    28-05-2024

    Energie: «Tout est problématique»

    La promotion des énergies renouvelables, sur laquelle les Suisses se prononceront le 9 juin, révèle un paradoxe: décarboner ne peut se faire qu’au détriment du paysage et des oiseaux. Pour...

    Harcèlement: briser l’effet de groupe

    28-05-2024

    Harcèlement: briser l’effet de groupe

    Combattre le harcèlement et les intimidations en milieu scolaire n’a rien d’évident. Punir les auteurs ne débouche pas forcément sur une prise de conscience et peut entraîner des représailles. Lancée...

    Le centenaire du surréalisme

    28-05-2024

    Le centenaire du surréalisme

    Le MCBA fête les cent ans du surréalisme. Cette révolution artistique emmenée par André Breton défia la raison et le monde établi à grand renfort de rêve et de subversion...

    La Fête-Dieu à Savièse

    28-05-2024

    La Fête-Dieu à Savièse

    Plus qu’une fête paroissiale, c’est une institution dans la commune valaisanne de Savièse: la Fête-Dieu, célébrée cette année le 30 mai. Depuis plusieurs semaines, la population du village auquel échoit...

    Itinéraire d’un cinéaste gâté

    28-05-2024

    Itinéraire d’un cinéaste gâté

    Arte débute un cycle de six films du réalisateur, producteur et scénariste de talent Claude Lelouch. A 86 ans, l’homme aux 51 films et aux deux Oscars est une légende...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés